Mars Bleu : 6000 décès pourraient être évités chaque année par un geste simple

CPAM de l'Isère

Comme chaque année, mars est le mois de sensibilisation pour le dépistage du cancer colorectal chez les hommes et femmes de plus de 50 ans.

L’INCA (Institut National du Cancer) et l’Assurance Maladie tendent à fédérer les acteurs de la lutte contre les cancers en encourageant la prévention par des campagnes de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal.

Aujourd’hui, en France, le taux de dépistage est de 34,2 %*.  Pour un objectif européen de 65 %. L’Assurance Maladie s’engage pour combler ce retard, ce qui permettrait d’éviter 5 700 cancers colorectaux et 6 600 décès chaque année.

Les enjeux sont à la fois de favoriser la prise de conscience mais également d’inciter au changement de comportement.

39% des personnes de 50/74 ans ne se sentent pas concernées du fait de l’absence de symptôme alors que c’est justement le moment opportun pour se faire dépister! Un cancer colorectal se soigne plus facilement lorsqu’il est détecté tôt afin d’intervenir rapidement sur les lésions cancéreuses avant qu’elles ne se développent.

Quand il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10.

Le mot d’ordre : convaincre ! C’est en combattant l’indifférence et la procrastination que le taux de participation augmentera !

Il convient de faire passer un message simple et clair pour une communication positive afin d’inciter les personnes à récupérer leur kit : test simple, rapide et gratuit qui se fait chez soi !

Les kits sont à récupérer auprès de votre médecin, en pharmacie ou à commander en ligne. Pour cela, il suffit de se rendre sur la plateforme https://jefaismondepistage.e-cancer.fr/.

Toutes les informations pratiques, ainsi qu’une vidéo explicative sur l’utilisation du kit, sont également disponibles sur le site ameli.

Et en Isère ?

En 2023, 16 500 kits ont été remis en pharmacies et 8800 kits ont été commandés en ligne. (317 pharmacies délivrent des kits en Isère).

Avec un taux de dépistage de 40,2% l’Isère est le département avec le meilleur taux de dépistage pour la région Auvergne Rhône-Alpes et se classe à la 14ème place au niveau national*. (Les communes de Grenoble et Fontaine étant les moins dépistées).

Pour cela, le service prévention de la CPAM de l’Isère déploie de nombreuses initiatives auprès des assurés, en collaboration avec les professionnels de santé :

  • des stands d’informations sont déployés tout le mois de mars dans nos accueils Assurance Maladie, ainsi que dans différentes communes ;
  • des ateliers d’éducation en santé à destination des publics fragiles ;
  • des mails et courriers de sensibilisation sont envoyés à la fois aux assurés, mais aussi aux médecins et pharmaciens ;
  • des outils de communication sont mis à disposition des CPTS et une collaboration sur la mise en place d’actions ;
  • une co-construction d’actions avec nos différents partenaires, notamment les CPTS, à l’échelle de leur territoire ;
  • une sensibilisation est mise en place auprès de différents partenaires notamment via des webinaires animés par des professionnels de santé ;
  • une sensibilisation dans les journaux municipaux des communes avec un taux de dépistage en décrochage.

Tout est mis en œuvre pour une meilleure communication et une meilleure sensibilisation des publics concernés afin de permettre à un maximum d’Isérois(es) de bénéficier d’un dépistage du cancer colorectal.

* Données Santé Publique France sur la participation 2022-2023

Contacts presse

Service communication de la CPAM de l'Isère

[email protected]