#MarsBleu : la CPAM de Lille-Douai dresse le bilan des actions de sensibilisation portées localement

CPAM de Lille-Douai

Alors que l’opération nationale #MarsBleu touche à sa fin, le dépistage du cancer colorectal lui se poursuit tout au long de l’année. Pour marquer ce rappel, la CPAM de Lille-Douai a lancé plusieurs actions locales de sensibilisation. A l’échelle de la circonscription, plus de 750 assurés ont ainsi été contactés par le service prévention à l’occasion de leur 50ème anniversaire pour les inciter à réaliser ce test simple et indolore, pris en charge par l’Assurance Maladie. Retour sur ces dispositifs inédits qui visent à lever un tabou sur ce dépistage.

2024 : évolution dans l’envoi des invitations de test

Depuis janvier, le dispositif d’envoi des courriers d’invitations au dépistage organisé des cancers a évolué. Auparavant transmis par le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers (CRDCD) Hauts-de-France, ces derniers sont désormais pris en charge par la Cnam en lien avec les caisses primaires d’assurance maladie.

Moins de 25% de la population cible a été dépistée

En 2023, plus de 75% des 50-74 ans - concernés tous les deux ans par le dépistage du cancer colorectal - n’ont pas réalisé ce test simple, indolore et entièrement pris en charge par l’Assurance Maladie. Face à ce non-recours et en complémentarité des courriers d’invitation, le service prévention de la CPAM de Lille-Douai a initié une série de nouvelles actions d’aller-vers.  « L’entrée dans le parcours est une étape cruciale, démontrée par une enquête locale menée en 2022. Ce premier pas conditionne la réalisation des dépistages dans les années qui suivent », rappelle Marjorie Calimache, responsable du pôle parcours en santé de la CPAM de Lille-Douai.  

Dès lors, et en complémentarité de la documentation fournie par l’Institut National du Cancer, des supports de sensibilisation ont été créés pour outiller les médecins généralistes du territoire et le collectif « Paroles de dépistés » a vu le jour [Voir encadré ci-dessous].

Diagnostiqué tôt, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10

Le nombre de nouveaux cas de cancers est estimé à 48 000, dont 26 000 chez les hommes, chaque année. Grâce au dépistage, ce cancer se détecte à un stade précoce et peut être guérit dans 9 cas sur 10.

En parallèle, le service prévention a initié une campagne d’appel attentionnée dès 2023 à destination des nouveaux assurés cinquantenaires. « Un mois après leur 50ème anniversaire, ces hommes sont contactés par nos équipes pour lever les tabous sur ce dépistage et répondre à leurs éventuelles questions. Nous nous sommes concentrés sur la population masculine, dont le suivi de santé est moins développé que chez les femmes déjà concernées par d’autres dépistages. Ces appels ont été très bien accueillis, – se félicite la responsable - beaucoup étaient étonné de la simplicité de réalisation du test ! ».

Au total, pendant cette expérimentation, 754 cinquantenaires lillo-douaisiens ont été contactés par la CPAM de Lille-Douai. Un quart des hommes ayant eu un entretien individuel ont réalisé ce test dans les six mois qui ont suivi. Sans cette action attentionnée, la CPAM de Lille-Douai estime que seul 14% des hommes de 50 ans se font dépister. « Chaque assuré ayant réalisé son test reçoit alors un message de félicitation pour venir saluer son entrée dans ce parcours. Au fil des mois, il recevra de nouveaux messages de sensibilisation toujours dans un souci de le rendre acteur de sa santé. Nous l’encourageons également à parler du dépistage à ses proches », souligne Marjorie Calimache.

Une plateforme téléphonique de prévention des cancers nouvellement créée

Cette démarche s’est coordonnée avec une campagne d’appel portée par la nouvelle plateforme téléphonique de prévention des cancers déployée par l’Assurance Maladie en janvier 2024. Entre février et mars, à l’échelle locale, cette organisation a contacté plus de 50 000 personnes, en situation de fragilité pour la majorité, afin de les inciter à réaliser ce test aujourd’hui accessible gratuitement en ligne. Cette action se poursuivra en avril aux côtés des radiologues du territoire. Pour cette seconde vague d’appels, 30 000 femmes seront contactées pour être sensibilisées au dépistage du cancer du sein. A l’échelle nationale, plus de 1,4 million de personnes seront appelées cette année.

 

Le Collectif "Paroles de dépistés" : ensemble pour la prévention et la détection précoce des cancers

En 2023, la CPAM de Lille-Douai a lancé le collectif "Paroles de dépistés", une initiative locale visant à sensibiliser la population à l'importance vitale de la prévention et du dépistage des cancers. Avec 578 assuré.e.s ayant partagé leur expérience, ce collectif illustre la solidarité et l'engagement dans la lutte contre le cancer.

Ces témoignages révèlent la diversité des parcours et des motivations tout en convergeant vers un message essentiel : la prévention et la détection précoce des cancers peuvent sauver des vies. Ce collectif vise à encourager chacun.e à prendre conscience de l'impact positif du dépistage sur sa santé.

En complément des témoignages, le collectif a produit des podcasts et des vidéos disponibles sur le site du collectif. Ces ressources offrent un aperçu des expériences vécues et renforcent le message montrant l'importance de se faire dépister régulièrement.

La CPAM de Lille-Douai nous encourage vivement à suivre et partager ce collectif permettant de prévenir nos proches et de détecter les cancers plus tôt, offrant ainsi de meilleures chances de guérison.

 

Contact presse - Collectif « Paroles de dépistés » :
Margaux Kaced Coddeville, chargée de communication à la CPAM de Lille-Douai
[email protected] – 07 64 15 51 59

Contact presse :
Lorrie Gourdin, chargée de communication à la CPAM de Lille-Douai

[email protected] –  07 61 72 25 59